Santé buccodentaire : les effets de la consommation d’alcool et du tabagisme

Il consomme de l'alcool et du tabac

Lorsque l’on pense aux menaces à la santé de la bouche et des dents, le sucre nous vient spontanément en tête. Il en est de même pour la mauvaise hygiène buccodentaire. Toutefois, ce ne sont pas là les seules habitudes qui peuvent mettre les structures buccales à risque. Parmi elles, on trouve également le tabagisme et la consommation d’alcool, surtout régulière. Ces deux éléments (le tabac et l’alcool) ont des effets néfastes sur la bouche et les dents. Ils peuvent entraîner des dommages importants et des maladies diverses.

 

Afin de vous aider à mieux comprendre les manières dont l’alcool et le tabac agissent sur la santé de la bouche et des dents, votre équipe de professionnels de la Clinique dentaire Maizerets vous propose ces quelques informations.

 

Les effets de l’alcool et du tabac sur les structures buccales

Les effets sur la santé de la bouche et des dents associés à la consommation d’alcool et de tabac sont similaires, que l’on pense aux risques accrus de cancer, au développement potentiel de maladies parodontales ou à la vulnérabilité aux infections. Toutefois, ils agissent de manière différente sur l’environnement buccal. En d’autres mots, les conséquences sont similaires, mais les causes précises sont un peu différentes.

 

Les effets de l’alcool

Peu importe son type (vin, bière, spiritueux, etc.), l’alcool est le résultat de la fermentation d’un aliment (fruits, grains, féculents, etc.). C’est donc dire qu’il contient des sucres servant de nourriture aux bactéries de la bouche, ainsi que des acides qui s’attaquent à l’émail des dents et aux tissus mous comme les gencives. Le caractère nocif de l’alcool repose aussi sur les réactions chimiques qu’il provoque : lorsqu’elles se dégradent, ses molécules se transforment en substances chimiques. Ces dernières sont irritantes et peuvent entraîner une inflammation des cellules de la bouche, voire la formation de lésions et de tumeurs cancéreuses.

 

Quelques effets concrets :

  • Des risques accrus de développer un cancer de la bouche ou de la gorge ;
  • Une érosion de l’émail dû à l’effet des acides contenus dans l’alcool et de ceux produits par les bactéries, entraînant un jaunissement des dents et une diminution de l’effet protecteur ;
  • La prolifération des bactéries s’attaquant aux dents et aux gencives.

 

Les conséquences du tabac

Le tabac contient pour sa part de multiples ingrédients dommageables pour la bouche et les dents. Ces derniers ont eux aussi pour effet de modifier l’équilibre chimique de la bouche. Certains composés en déséquilibrent ainsi le ph, ce qui contribue notamment à la formation de plaque et de tartre. Les accumulations de ces substances augmentent les risques de carie et de maladies des gencives. Ces possibilités sont également accrues par la mauvaise oxygénation des tissus mous provoquée par le tabac. Vu leur apport moindre en oxygène, ils sont ainsi plus sujets aux infections, à l’inflammation et au développement de lésions précancéreuses et cancéreuses.

 

Quelques effets concrets :

  • Une augmentation des risques de cancer allant jusqu’à 20 fois. Selon l’Association dentaire canadienne, le tabagisme est la principale cause des cancers de la bouche, de la gorge et de la langue ;
  • Des risques accrus de maladies parodontales (gingivite, parodontite) ;
  • Le jaunissement des dents dû à l’accumulation de résidus colorés qui peuvent tacher les dents ;
  • Une moins bonne cicatrisation (vu les diminutions de l’apport en oxygène) pouvant altérer le processus de guérison à la suite d’une infection ou d’une intervention chirurgicale ;
  • La mauvaise haleine.

 

Attention aux effets combinés ! 

Il est à noter que les effets dommageables de l’alcool et du tabac ont tendance à s’accumuler : les risques de développer des pathologies et des maladies augmentent lorsque ces deux habitudes sont combinées. C’est pourquoi il faut éviter de fumer et qu’il est préférable, faute d’un abandon complet de l’alcool, d’en consommer de manière modérée, en suivant les recommandations d’Éduc’Alcool.

 

Par ailleurs, si les effets de votre propre consommation d’alcool et/ou de tabac vous inquiètent, n’hésitez pas à en discuter avec nos professionnels dentaires. Votre équipe traitante pourra répondre à vos questions précises. Votre dentiste s’assurera également d’être plus vigilant aux signes de maladies associées !